En utilisant notre site, vous acceptez l'enregistrement de cookies. Un cookie technique est créé qui ne contient pas d’informations personnelles.

Sommet informel des chefs d'État ou de gouvernement, Salzbourg 2018 – Photo de famille
Sommet informel des chefs d'État ou de gouvernement, Salzbourg 2018 – Photo de famille
BKA/Martin Votava

Sommet à Salzbourg: l'UE souhaite renforcer la coopération avec l'Égypte

#salzburgsummit18
Publié le 20 sept. 20:30

M. Tusk: Un sommet avec la Ligue arabe en février – le président du Conseil européen fait l'éloge à M. Kurz: «la meilleure performance» – M. Juncker est «très optimiste» par rapport à la protection des frontières extérieures

Salzbourg – À l'issue du sommet à Salzbourg, l'UE souhaite approfondir la coopération avec l'Égypte et d'autres pays africains dans des questions de la migration. Le président du Conseil européen Donald Tusk a dit que la possibilité d'un sommet avec la Ligue des États arabes en février en Égypte avait fait l'unanimité. Le chancelier fédéral Sebastian Kurz (Parti populaire autrichien, ÖVP) a dit jeudi que l'Égypte servait de modèle dans la lutte contre la migration illégale et les passeurs.

Le chancelier a déclaré que l'UE souhaitait également engager un dialogue avec l'Égypte sur le développement économique. M. Tusk a confirmé qu'il s’agissait d'un «partenariat plus large». Il ferait avancer ces idées ce dimanche déjà, à la réunion avec le président de l'Égypte, Abdel Fattah Al-Sissi, à New York.

Selon M. Kurz, l'Égypte ne miserait pas sur les centres de réfugiés, mais serait «très efficace dans la lutte contre la migration illégale». Au cours des deux dernières années il n'y aurait plus eu d'embarcations de réfugiés qui se sont rendues en Europe à partir de l'Égypte. Selon le chancelier, la création de «plateformes de débarquement» pour les migrants fixée par l'UE en juin, auxquelles l'Égypte s'oppose, ne serait pas nécessaire. Il serait déterminant de réduire au maximum le nombre de personnes qui embarquent illégalement pour l'Europe à partir de l'Afrique du Nord.

Le chancelier a dit qu'aujourd'hui, il y avait peu de sauvetages dans les zones côtières de l'UE, mais à proximité des côtes de l'Afrique. L'obligation légale de laisser entrer des personnes en Europe existerait seulement à partir du moment où elles arrivent dans les eaux côtières européennes. Le premier ministre de Malte, Joseph Muscat, aurait raison en critiquant la pratique actuelle de sauvetage de réfugiés. «Personne ne peut dire que cette politique ait sauvé des vies», a dit M. Kurz. «Il faut un changement de système», qui pourrait être entamé par des partenaires forts en Afrique. Selon M. Kurz, il y a trois ans encore, on aurait été jugé comme étant de droite ou d'extrême droite pour exprimer de telles pensées.

À la fin du sommet informel, M. Tusk a expliqué que le débat sur la migration avait montré qu'il n'était pas possible de trouver un accord dans toutes les questions. L'objectif principal serait pourtant la lutte contre la migration illégale, le renforcement des frontières extérieures et l'intensification de la collaboration avec les pays tiers. Le président du Conseil européen a remercié M. Kurz et la ville de Salzbourg d'avoir organisé ce sommet. L'hospitalité et la logistique auraient été «l'une des meilleures performances que j'aie jamais vues».

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a ajouté: «C'était un sommet informel utile et positif», qui aurait été préparé par M. Kurz avec circonspection. Il a déclaré se réjouir du consensus qu'il y avait eu sur certaines propositions de la Commission européenne. Sa proposition de bannir de l'internet les contenus terroristes le plus vite possible aurait fait l'unanimité. Par rapport aux fausses informations («fake news») sur internet, M. Juncker a réclamé des élections européennes justes et libres. Dans la question de la protection des frontières extérieures il a dit: «Je n'étais pas trop optimiste, mais je suis très optimiste maintenant.» On pourrait s'attendre à un résultat d'ici la fin de la présidence autrichienne du Conseil.

(APA-ths/tsc/bru/vos)

Partager cette page